Universal Molem

Par défaut

En ce mois de septembre 2013, le soleil nous ayant réchauffé une bonne partie de l’été, nous voilà prêts à repartir pour traverser grisailles et moments de fêtes.  Molenbeek est un bel exemple de peuples rassemblés et les fêtes y sont nombreuses et variées. Sur ce territoire, il faut savoir pourtant où mettre les priorités:  ainsi, les combats identitaires peuvent aller à l’encontre des combats pour les droits universels.   Elisabeth et Robert Badinter nous apportent, à ce sujet, un petit morceau de réponse quand ils disent (dans le journal Le soir du 20 septembre 2013), qu’ « appartenir d’abord à sa communauté avant d’appartenir à une collectivité plus large est terrible. ».  Le « chacun pour soi » et l’enfermement qui en résulte peuvent constituer un ferment de division allant en sens contraire de la  fraternité tant espérée dans notre commune. Quelle sont vraiment  les valeurs qui rassemblent les Molenbeekois? Sont-elles conditionnées elles aussi par les différents rapport de force tels que la condition sociale, l’appartenance ethnique, philosophique ou religieuse, politique, territoriale?  Le « Vivre ensemble » est une condition sine qua  none pour sortir de  ces tensions, mais ne peut réussir qu’au prix de la résolution de ces questions.   La phrase de Gandhi: « Le monde est ma famille-The world is my family » est peut-être l’une des pistes nous permettant de rendre la vie sur terre possible. Soyons donc d’abord des universalistes!

Bon et paisible trimestre

Serge Verstraeten.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s